LES SUJETS

Message du Secrétaire général des Nations Unies à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement 2002

Message du Secrétaire général des Nations Unies à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement 2002


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Kofi Annan *

Le thème de la Journée mondiale de l'environnement de cette année, Donnez une chance à la Terre, est destiné à transmettre un message urgent sur l'état de la Terre et la poursuite plus large du développement durable.

Le thème de la Journée mondiale de l'environnement de cette année, Donnons une chance à la terre, vise à transmettre un message urgent sur l'état de la Terre et la quête plus large du développement durable.

Cette évolution repose sur trois piliers: la croissance économique, le progrès social et la protection de notre environnement et des ressources naturelles. Lorsque cette idée est apparue pour la première fois en 1987, avec la publication de Notre avenir à tous, il était prévu d'aller au-delà de l'approche écosystémique adoptée par le passé, où les questions environnementales trouvaient leur place sur la scène politique mais n'étaient pas correctement prises en compte. autres préoccupations majeures.

En 1992, à Rio de Janeiro, la communauté internationale a réalisé une percée conceptuelle. Il s'agissait de questions environnementales qui n'étaient pas conçues comme un objet de luxe ou un appendice. Ils devraient plutôt devenir un élément central du processus d’élaboration des politiques et être intégrés au développement économique et social. De cette manière, les pays en développement seraient aidés à suivre une voie de modernisation plus écologiquement rationnelle que celle entreprise par les pays développés. Une vision plus large semble s'être installée, une vision positive de la croissance, de l'équité, de la justice et de la protection à long terme de l'environnement.

Malgré ces développements et les efforts et progrès considérables réalisés depuis le «Sommet de la Terre», les dernières données montrent que la planète nécessite encore des soins intensifs. Pauvreté, pollution et croissance démographique; pauvreté rurale et urbanisation rapide; Le gaspillage de l'eau et la demande croissante de ce bien, de la terre et de l'énergie continuent de peser lourdement sur les systèmes de survie de la Terre et menacent de saper notre capacité à parvenir à un développement durable.

Il n'est pas possible de protéger l'environnement sans un plus grand sens de la responsabilité mutuelle, surtout à une époque d'interdépendance et d'autant plus que l '«empreinte» laissée sur l'environnement par certaines sociétés est beaucoup plus prononcée que celle laissée par d'autres. J'espère que tous les États et parties prenantes se réuniront au Sommet mondial pour le développement durable qui se tiendra cette année en Afrique du Sud et que les progrès réalisés à cette occasion, dix ans après Rio, seront réels et tangibles.

* Kofi annan
Il a été le premier Secrétaire général élu lorsqu'il faisait partie du personnel des Nations Unies, il a commencé son premier mandat le 1er janvier 1997. Le 29 juin 2001, l'Assemblée générale, sur recommandation du Conseil de sécurité, l'a nommé par acclamation à un deuxième mandat, du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2006.


Vidéo: Journée mondiale des réfugiés - Message du Secrétaire général de lONU (Juin 2022).